Gaël Faye
Dimanche 26 juin — Grande Scène — 21H15

C’est peu de dire que sa vie est un roman. 

Du Burundi aux Yvelines, de son « Petit Pays » aux scènes du monde entier, de la littérature à la musique, Gaël Faye signe l’armistice partout où il passe. Difficile de résister à l’invitation à la danse et au lâcher-prise du chanteur qui en connaît, lui, un rayon en terme de résilience. Son dernier disque, « Lundi Méchant », est un clin d’oeil à sa ville natale, Bujumbura, où les fêtards sortent en boîte le lundi soir, illustrant ainsi un symbole de liberté et d’insoumission aux règles établies. À noter que cette tradition fonctionne également très bien le dimanche à Dunkerque.